Oh stylo ! Mon beau stylo !


Mon amour pour les stylos remonte à mon enfance. A chaque fois que je reçois un nouveau stylo, c’est comme une madeleine de Proust. Le souvenir du déballage, à la rentrée, des nouvelles fournitures me revient en mémoire et je retombe en enfance. Mais les stylos sont plus que de jolis objets, ils servent à écrire et l’écriture c’est la liberté absolue d’aller où on veut.

Historiquement, la découverte de l’écriture marque la fin de la Préhistoire et le début de l’Antiquité.

Les débuts de l’écriture :

Les premiers ancêtres connus de nos stylos modernes datent de l’Antiquité.

Le premier instrument d’écriture connu est le calame. Le calame était fait d’une tige de roseau et permettait d’écrire en grattant la surface d’une tablette d’argile.

Les Grecs furent les premiers à fendre le calame pour l’utiliser avec de l’encre.

Les plumes métalliques apparaissent aussi dans l’Antiquité, mais elles seront boudées jusqu’au siècle des Lumières.

Les premiers écrits évoquant l’utilisation de plumes d’oiseaux apparaissent au IVème siècle et la plume d’oie a été l’instrument d’écriture le plus populaire du Moyen-Age.

Les stylos modernes :

stylo plume bille feutre roller

C’est au XIXème siècle que le stylo à plume avec réservoir d’encre est inventé.

Le XXème siècle a révolutionné l’écriture avec l’invention du stylo à bille en 1949 et sa popularisation dans le monde par le baron Bich.

En 1963, chez Pentel au Japon nait le stylo-feutre

Le stylo-roller est inventé en 1967 par la société japonaise Ohto et se décline en 2 catégories :

  • A encre gélifiée : contenant des pigments qui sont souvent insolubles et qui restent à la surface du papier.

Exemple : si j’écris avec un stylo-roller gel jaune sur une feuille bleue, l’écriture restera jaune.

Le gel sèche plus vite que l’encre à l’eau (vitesse de séchage similaire au stylo à bille).

  • A encre aqueuse : contenant des teintures qui sont absorbées par le papier et les deux couleurs se mélangeront.

Exemple : si j’écris avec un stylo-roller liquide jaune sur une feuille bleue, l’écriture apparaîtra verte.

L’encre aqueuse sèche plus lentement que le gel (vitesse de séchage similaire au stylo à plume).

Chaque genre de stylos se décline en plusieurs sous catégories que j’approfondirai prochainement.

stylo plume bille feutre roller

Je n’ai pas de préférence absolue, mais je n’utilise presque pas de stylos à bille. Je leur préfère les stylos-roller.

Mon utilisation est plutôt celle-ci :

  • Pour l’écriture dans mes carnets : stylo-feutre 0.5 ou stylos-plume pointe M ou B et plus rarement des stylos-roller (pour les titres).
  • Pour griffonner en couleurs : stylos-feutres fins et stylos-roller japonais (Pilot <3).

Et mon grand chouchou :

stylo plume

C’est un stylo-plume publicitaire qui m’a été offert il y a une quinzaine d’années. Il a une pointe ronde et plutôt épaisse. A première vue rien de spécial, mais il glisse divinement bien.

stylo plume

Et vous ? Avec quoi écrivez-vous ?


Leave a Reply