J’ai testé la méthode KonMari


La méthode KonMari

méthode konmari

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la méthode KonMari ?

C’est la méthode de rangement de Marie Kondo, auteure de « La magie du rangement » .
Je suis tombée sur ce livre par hasard et je n’aurais jamais imaginé m’intéresser à un livre sur le rangement !
Pourtant je l’ai acheté et lu d’un trait pendant les vacances. Une fois le livre terminé, j’avais envie de commencer au plus vite.

Alors, la méthode KonMari, c’est quoi ?

Dans son livre, Marie Kondo, propose une méthode de rangement qui commence par un grand tri.
La méthode est très simple, il n’y a que quelques règles ou plutôt conseils à suivre.

La méthode KonMari en résumé

Cette méthode comporte 2 étapes :

  1. Choisir si on garde ou pas un objet.
  2. Décider où ranger l’objet gardé.

Il faut absolument terminer la première étape avant de commencer la seconde.

Préparatifs

Avant de commencer, il vaut mieux être seul(e) et analyser la situation :

  • Réfléchissez au but que vous souhaitez atteindre.
  • Faites un tour d’horizon de toutes vos possessions.

Conseils pour le tri

La première étape est de faire un grand tri dans TOUTES ses affaires et se séparer des choses que l’on ne souhaite plus conserver. Pour apprendre à se séparer des choses en douceur, Marie Kondo conseille de fonctionner par catégorie et de commencer par les vêtements. Généralement ils n’ont pas beaucoup de valeur sentimentale.

Il n’y a pas de critères de sélection stricts. L’auteure conseille simplement de regrouper en un seul endroit tous les objets d’une seule et même catégorie. Les premiers objets à jeter sont ceux qui sont cassés ou qui ne fonctionnent plus, si vous ne lez avez pas déjà fait réparé vous ne le ferez pas. Ensuite vous prenez chaque objet un par un et vous vous posez la question suivante :
Est-ce que cette objet me rend heureux(se) ? Est-ce qu’il me procure du plaisir / de la joie ?
Si la réponse est oui, alors vous gardez l’objet en question.

L’ordre conseillé par Marie Kondo :

  • Vêtements
  • Livres (je rajouterai les CD, DVD, BlueRay, magazines)
  • Papiers
  • Divers
  • Souvenirs et photos

Conseils pour le rangement

La seconde étape est le rangement et voici les conseils que j’ai retenus :

  • Pour chaque objet il faut décider de la place a lui offrir.
  • Regrouper par catégorie.
  • Ne pas éparpiller les rangements.
  • Ne pas empiler les choses, privilégier le rangement vertical.
  • Avant d’acheter un nouvel objet, définir la place qu’on lui attribuera.

 
Résultats ?

Je tiens à préciser que pour le moment je manque de recul puisque je viens à peine de terminer le rangement.
Je n’ai pas suivie tous les conseils à la lettre, j’ai pris mon temps pour choisir ce que je garde et avec une tendinite à la main ça m’a pris presque 2 week-ends.
Je me suis débarrassée de l’équivalent de 15 très gros sacs poubelles !
J’ai ensuite défini une place précise pour chaque objet.
Et maintenant je me sens mieux ! Apparemment faire de l’ordre autour de soi a une influence positive sur l’esprit.
J’ai envie d’y croire, c’est la première fois que quelqu’un arrive à me faire comprendre que ça ne sert à rien d’entasser plein de trucs en prétendant qu’ils serviront un jour. Je me sens plus légère maintenant. 🙂

J’ai appliqué la méthode KonMari à mes affaires de bujotage :

  • Recyclage d’un coffre en bois en boîte à indispensables pour le bujo.
  • Réutilisation d’une petite étagère pour y ranger tout le matériel supplémentaire que j’utilise moins souvent.

Et voici le résultat :

méthode konmari rangement

Alors si vous aussi vous voulez essayer la méthode KonMari, n’hésitez pas à vous faire ce petit cadeau :

”Signature”

11 Comments

  1. Edea 7 août 2016 at 19:18

    Très tentante cette méthode, ton résumé m’a convaincue ! Zut il va falloir trouver une place pour ce livre avant de l’acheter !

    1. Karolina 7 août 2016 at 19:44

      Bonsoir Edea !
      Si c’est un sujet qui t’intéresses tu ne seras pas déçue 😉

  2. Audrey 2 septembre 2017 at 22:06

    En lisant ce texte, je me suis dis que finalement, je n’avais trop de mal à ranger. Mon problème, c’est plutôt de garder un endroit un rangé. J’y pose d’autres objets (même s’ils ont une place précise) en me disant que je le ferais plus tard. Pas évident de se discipliner pour changer les habitudes…

    1. Karolina 31 mars 2018 at 19:06

      Tu as raison, le plus dur est d’arriver à se discipliner, mais une fois qu’on a bien définit une place pour un objet ça devient un réflexe.

  3. Mayella 5 septembre 2017 at 16:02

    Limiter les rangements? Tu es sérieuse? Tu as vu mon appartement?
    Je t’ai dit que j’avais acheté deux buffets pour l’entrée en plus? (Bon, pour le coup, une partie sera pour le scrap, l’autre pour la couture 🙂 )

    1. Karolina 31 mars 2018 at 19:09

      Limiter dans la mesure du possible bien sur ! Je ne te dit pas de jeter tous tes meubles ! Hahaha

      1. Mayella 3 avril 2018 at 15:19

        Surtout, si je les jette, je ne sais pas quoi faire du contenu ><

  4. Ayan 9 février 2018 at 17:23

    Et avec le recul aujourd’hui ?

    2 ans pour ma part que j’ai fait la méthode. Aujourd’hui, je dirais que j’ai toujours du mal pour les papiers sentimentaux. Je l’applique toujours pour les vêtements avec efficacité. Pour le reste, une fois la lecture terminée c’est dur de continuer à appliquer avec les années. Les habitudes reviennent vite.

    1. Karolina 31 mars 2018 at 19:22

      Moi c’est avec les livres que j’ai le plus de mal… C’est vrai qu’avec le temps les habitudes reviennent mais j’essaie de faire un gros tri une à deux fois par ans.

  5. Odilon Redon 20 mai 2018 at 08:54

    Bonjour Karolina,
    Moi aussi j’ai lu ce livre totalement par hasard, ou plus exactement je suis tombée dessus à la bibliothèque. Ce titre faisait partie de ces livres que je n’ai pas du tout envie de lire juste parce qu’ils ont du succès, Mais il était sur le chariot de retour alors je l’ai emprunté pour me faire ma propre idée. Je pensais vraiment le parcourir « en diagonale », ce que j’en avais lu sur des épingles Pinterest ne m’attirait pas du tout ! D’abord, j’ai picoré des passages au hasard. Et comme ça m’a bien plu, j’ai recommencé au début, et j’ai tout lu ! J’ai mis des mini-post it partout, et j’en ai fait un résumé assez exhaustif dans mon Journal Du Lecteur sous forme d’extraits que j’ai mis dans un ordre différent de celui du livre.
    Ce qui m’a plu? C’est qu’elle prend vraiment en compte les aspects très psychologiques du tri. Pourquoi est-ce qu’on n’arrive pas à se débarrasser de cette lampe dont l’abat-jour est cassé? La plupart des pros de l’organisation te disent « c’est cassé, tu jettes ». Marie Kondo est astucieuse, elle ne te fait pas commencer par ce qui est soi-disant « le plus facile » (ce qui est cassé, ce qui ne te va plus, ce que tu ne peux plus voir en peinture) mais propose une démarche inverse : commencer par ce qui te met en joie ! Son meilleur conseil, à mon sens? Rassemble une catégorie de tes affaires et fais comme si tu étais dans un magasin. Choisis en premier ce que tu achèterais dans un magasin.

    Est-ce que tu as trié toutes tes affaires ou seulement quelques catégories? Comme elle le dit dans son livre, il faut « tout faire à la fois », mais ça concerne les catégories ; elle nous autorise (qu’elle est sympa, ha ha ha !) à procéder par étapes. Juste, quand on commence une catégorie, on procède dans l’ordre : on rassemble tout, on trie, on donne une place.

    J’ai commencé par ma penderie. J’ai tout sorti, affaires d’hiver et affaires d’été, et même cette caisse de tenues qui-ne-me-va-plus-mais-qui-m’ira-peut-être-à-nouveau-un-jour. [Mes parents étaient commerciaux dans le vêtement, je te laisse imaginer le désastre ! ] Comme j’avais deux portants de libre, j’ai suspendu tous les tops, robes, pulls, et plié les pantalons, les vêtements de sport, pour trainer, pour dormir, etc. et fait des tas de sous-vêtements. Je me suis mise en culotte, et en avant ! Mon objectif : ne garder que 100 pièces – sans compter les sous-vêtements. Je passée en mode « boutique » et j’ai sélectionné ce que je préférais : deux jeans longs, trois courts (dont deux blancs pour les Fêtes de Bayonne ^^ ), un pantalon à imprimés, un jean de bricolage. Quelques tops, robes, pulls. Je me suis rendue compte que finalement j’avais très peu de choses qui convenaient à ma morphologie, qui étaient portables au boulot ou en sortie, qui me plaisaient absolument. Et beaucoup de choses que je regardais de loin depuis plusieurs années, que je m’obligeais à mettre parce que ça prenait la poussière, qu’on m’avait offert ou donné, qui ne m’allaient plus, et qui risquaient de ne même plus me plaire si jamais ils m’allaient à nouveau !
    Bon là où j’ai péché, c’est que je n’ai pas tout jeté. J’ai un gros problème : je dispose d’un cabanon dans le jardin, un vaste cabanon, qui contient beaucoup de choses. J’ai donc gardé une grosse boîte des plus jolies pièces, que je compte vendre. Sauf que ça fait bientôt un an, ha ha ha ! J’ai donné tout le reste. Et dans ma chambre, j’ai juste un portant de vêtements suspendus et deux étages d’une petite armoire étroite. C’est tout. Hiver et été, automne et printemps, boulot et sorties, et même repos. Et c’est génial ! Entretemps j’ai acheté ce qui me manquait vraiment (des pulls ! moi qui suis frileuse, je n’en avais pas de chaud, c’est un comble !) et j’ai sorti quelques tops dont je n’étais pas convaincue et qu’effectivement je n’ai pas porté de tout l’hiver.
    Car du coup, comme c’est rangé et qu’il n’y a plus grand chose, ce qui ne sert jamais SE VOIT ! C’est le gros point fort de cette méthode, selon moi : difficile de revenir en arrière, parce que le superflu ne rend pas heureux…
    J’ai procédé de la même manière avec mes produits de salle de bain, là aussi c’était n’importe quoi. Et ce fouillis était oppressant ! Il rendait la pièce archi moche ! Les tiroirs et placards débordaient ! En plus les produits périment ! Bref, un tri salutaire !
    Ma prochaine étape, c’est la cuisine. J’ai plein de petits bidules super chouettes pour cuisiner. Et j’ai plein de placards pour les ranger. Donc, je cumule. Sauf que je ne me sers que de 20% de tout ce bazar ! Pourquoi ? Parce que c’est entassé. Parce qu’il faut farfouiller pour trouver quelque chose. Parce que je ne sais même plus que j’ai ce bidule. Bref, je suis certaine que je vais trouver des trésors… à offrir !

    Bref, je n’ai pas éprouvé le besoin de faire une page dédiée à KonMari dans mon BuJo mais ton post me donne envie de programmer ce prochain tri ! Merci !

    1. Karolina 6 juin 2018 at 10:01

      Coucou,
      Ah oui, je vois que tu as été inspirée 🙂
      Je t’avoue que moi aussi je dois me reprogrammer un nouveau tri.
      J’essaie pourtant de me surveiller depuis le dernier tri que j’ai fais, mais comme il date de bientôt deux ans j’ai eu le temps de stocker plein de nouveaux trucs qui ne me servent à rien !
      Je vais me programmer ça pour cet été !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.