PASSION : Papeterie japonaise [2/4 – Instruments d’écriture]


Cela n’engage que moi, mais l’instrument d’écriture japonais le plus emblématique pour moi est le stylo-gel à pointe très fine. On en trouve très peu chez nous et pourtant ils sont tellement pratiques pour les petits carnets et agendas.

Les pointes les plus fines que je possède sont les 0.25 et 0.28, absolument introuvables en France. Mes préférés sont les 0.38 mais ont ne les trouve pas non plus en France et c’est bien dommage. Les plus fins qu’on peu trouver plus facilement sont les Pilot G-Tec-C4 et les Maica, pointes 0.4. Ils sont super et disponibles dans 12 couleurs pour les Maica. Je crois que mon préféré est le bleu-noir. 

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

Ce qu’il y a de très spécial avec les pointes fines « Made in Japan » c’est qu’elles ne grattent pas le papier.

Les stylos-plume existent aussi avec des plumes extra fine (EF).

stylo plume pilot falcon noir pointe ef extra fine  écriture

Au Japon le travail des stylos-plume est à mi-chemin entre l’orfèvrerie et la haute technologie. Ce sont des années de recherches et de développement qui ont permis aujourd’hui d’avoir des stylos-plume et des encres de cette qualité et avec autant d’élégance. Les stylos-plume japonais même les plus abordables sont déjà des produits hi-tech. 

Les pointes fines n’ont aucun problème de glisse et n’accrochent pas le papier, leur pointe fine permet d’avoir un trait très propre et net. 

Les encres ne sont pas en reste. Pilot possède même une gamme « haute écriture » dans laquelle on trouve la marque d’encres Hiroshizuku. Les couleurs sont magnifiques et elles seront plus ou moins intenses selon l’épaisseur et l’humidification de la pointe. 

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

Dans le précédent article j’ai commencé à vous parler des brush-pen, ces feutres-pinceau aux pointes plus ou moins souples et qui permettent de faire de la calligraphie. Ils existent en feutre ou stylo-feutre. La marque Tombow est très réputée pour la qualité de ses pinceaux et le grand choix de couleurs pour la version feutre. Pour la calligraphie il existe chez Pilot des feutres à pointe biseautée plus ou moins large.  

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

Les stylos-feutres calibrés sont une niche où j’ai l’impression que l’Allemagne domine avec des marques comme Staedtler, Stabilo ou Rotring.
Toutes les grandes marques ont leur version des stylos-feutres calibrés mais elles sont très proches en qualité et ne présentent pas un intérêt particulier.

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

papeterie japonaise instruments ecriture stylo gel feutre plume encre

Conclusion

Les stylos-gel ont beaucoup évolué ces dernières décennies. Je me rappelle qu’à l’époque du collège j’adorerais écrire avec des stylos-gel pastels. Mais il avait la fâcheuse tendance à décéder de façon prématurée, encre qui sèche sur la pointe, débit aléatoire et puis l’hémorragie interne et RIP mon pastel à 12,90 francs.
Aujourd’hui le stylo-gel n’a plus rien avoir. D’ailleurs une très grande partie des fameux stylos à pointe fine sont des stylos-gel. Le stylo à encre gélifiée et connu sous le nom de stylo-roller gel ou roller-gel.

Son cousin à encre aqueuse (à l’eau) et simplement appeler stylo-roller. Je préfère les rollers-gel qui se déclinent dans beaucoup de couleurs, des pastels jusqu’aux métallisées en passant pour toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Le stylo-bille japonais quant à lui n’a pas beaucoup d’intérêt. Ils sont de bonne qualité mais n’ont rien de spécial. 

Et vous, quels sont vos instruments d’écriture préférés ?


Mes stylos préférés :

”Signature”

3 Comments

  1. Y-Lan 26 septembre 2018 at 15:47

    Hello Karolina !

    Je découvre ton site en cherchant des infos sur les feutres et stylos de qualité pour faire du lettering. Je crois que je suis bien tombée car en lisant tes articles, je tombe sur ton site de papeterie Makkura. C’est vraiment super ! Bravo pour ce projet !

    Pour le moment, j’ai surtout fait l’acquisition de « brushpens » pour la calligraphie moderne mais j’ai également besoin de feutres et j’avoue que je m’y perds un peu. Ce n’est pas si facile même en épluchant les sites et les avis. Mais bon, j’avance petit à petit dans mes découvertes. Je teste, je fais des erreurs parfois.
    Je me demandais d’ailleurs si tu avais des conseils, toi qui dois avoir pas mal de matériel, sur la manière de les ranger et classer. Tu ne trouves pas que tous ces feutres japonais finissent par se ressembler ? Typiquement les fudenosuke où tout est écrit en japonais, je dois coller mon nez dessus pour aller chercher le BH ou BS indiquant que c’est celui avec la pointe sèche ou souple.
    J’ai aussi une question sur la conservation. Je ne sais jamais s’il vaut mieux les garder à l’horizontal ou à la vertical ? J’ai l’impression que c’est mieux à l’horizontal généralement, non ?

    Désolée pour le pavé et j’espère avoir bientôt l’occasion d’échanger avec toi autour de la papeterie en tout genre !!!

    1. Karolina 30 septembre 2018 at 15:55

      Coucou Y-Lan,
      Merci beaucoup pour ton message <3
      Effectivement je ne peux pas te cacher que j'ai pas mal de matériel à force d'acheter pour tester 🙂
      Pour les feutres je les stock à l'horizontal comme toi. A la vertical l'encre à tendance à descendre au fond et il faut se donner du mal pour les faire remarcher correctement. Je me suis acheté un petit meuble à bijoux avec plein de terroirs (sur amazon). J’ai enlevé les rangements pour bijoux pour ne garder que les tiroirs et je range mes feutres là-dedans.
      Je trouve aussi que certains feutres se ressemblent trop, mais rien de mieux qu’un peu de masking tape coloré pour les reconnaître plus facilement.
      Ça me fait drôlement plaisir de voir qu’il y a autant de personnes toujours passionnées par la belle papeterie.
      Si tu as des marques à me recommander n’hésite pas ! Je suis toujours à la recherche des perles rares !

  2. PASSION : Papeterie japonaise [3/4 - Papier japonais] - [Journaling Addict] 23 octobre 2018 at 08:02

    […] l’article précédent (lien ici) je vous parlais des instruments […]

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.